Le sanctuaire des arcanes
<div style="width:180px;height:236px;"><object width="180" height="236"><param name="movie" value="http://www.deezer.com/embedded/widget.swf?path=27459440&lang=FR&colorBack=0xFF33CC&colorVolume=0xFF0099&colorScrollbar=0x98005B&colorText=0xFFFFFF&autoplay=1&autoShuffle=0&id=6553276"></param><embed src="http://www.deezer.com/embedded/widget.swf?path=27459440&lang=FR&colorBack=0xFF33CC&colorVolume=0xFF0099&colorScrollbar=0x98005B&colorText=0xFFFFFF&autoplay=1&autoShuffle=0&id=6553276" type="application/x-shockwave-flash" width="180" height="236"></embed></object><br><font size='1' color ='#000000' face='Arial'>Découvrez <a href='http://www.deezer.com/fr/mariah-carey.html'>Mariah Carey</a>!</font></div>

Le sanctuaire des arcanes

Discussions, pause thé ou café, vie pratique, entraide, magie, grimoire, ésotérisme (avec en bonus des jeux et une section amour, sexe & tabou)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» magique pagane
Mar 31 Mar - 17:42 par Abacylire

» Décompte de la Mort
Dim 12 Aoû - 9:59 par Black Cat

» Bibliographie
Sam 4 Juin - 16:40 par Black Cat

» reve premonotoire
Mar 17 Mai - 1:22 par Illyria

» poême pour ma Grand mère
Ven 17 Déc - 9:18 par Black Cat

» un peu de moi
Jeu 9 Déc - 23:02 par Illyria

» Ma présentation!
Jeu 9 Déc - 22:58 par Illyria

» Règlement du forum
Mar 7 Déc - 22:25 par Nougatine

» ORACLE DE BELLINE
Mar 30 Nov - 12:51 par ange Mihael

Meilleurs posteurs
Black Cat
 
ange Mihael
 
Crystal
 
Kanzite
 
jenne
 
Illyria
 
Lily-rose
 
Nougatine
 
Amy-chan
 
Abacylire
 
Marque-page social
Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  

Conservez et partagez l'adresse de Le sanctuaire des arcanes sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Le sanctuaire des arcanes sur votre site de social bookmarking

Partagez | 
 

 Histoire Interactive Journal Premier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Black Cat
A atteint le rang de Seed
A atteint le rang de Seed


Bélier Cochon
Messages : 160
Date d'inscription : 18/06/2009
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire

MessageSujet: Histoire Interactive Journal Premier   Jeu 16 Juil - 21:59

Au milieu du XXIVème siècle, les civilisations de la planète Terre se sont développées à un point remarquable, mais aucune de leur technologie ne pouvait venir à bout du fatal réchauffement climatique. De ce fait, la chaleur est devenue si oppressante dans certaines régions du globe que cela empêchait une bonne partie de la vie animale de proliférer.

En Europe où les villes modernes étaient en plein essor et le commerce florissant, malgré une inflation spectaculaire des prix et des crises économiques à répétition, il existait une base militaire: Delta Florissem. On y faisait des expériences interdites sur la cryogénisation. Ils y construisaient aussi des navettes spatiales pouvant voyager dans l'espace à une vitesse supersonique.

Des années passèrent et leur projet fut révélé au grand public afin de trouver des volontaires pour expérimenter cette nouvelle technologie. Ceux qui réussirent les tests de présélection allaient pouvoir survivre à la sécheresse annoncée depuis des décennies, qui mettra un terme à toute vie sur terre.

Pourtant, la population fataliste préférait globalement assumer de plein fouet les responsabilités de leurs ancêtres et les leurs, et rares étaient les personnes réussissant tous les tests de préselection. Cela avait pour but d'évaluer leur résistance et capacité d'adaptation. Cette recherche de candidats potentiels dura de nombreux mois. Il y eut même des désistements. Quant aux médias, ils s'insurgeaient contre les risques encourus par les participants. En effet, certains ne survivaient pas aux tests.

Au final, trente personnes pour chacune des trois navettes prirent place dans les cuves et furent cryogénisées. Et ce, malgré les vagues de protestation de la majorité de la population d'Europe, qui jalousait les chanceux. Ce qu'on appelait autrefois la France était le fameux territoire où cette base fut construite. Mais l'on y parlait l'anglais et non le Français, bien qu'il était toujours parlé dans les familles par pur tradition...

Voilà que maintenant s'enfonçait dans l'espace la première des navettes, puis la seconde et enfin la troisième. Cependant, cette dernière explosa dans l'espace pour une raison inconnue. La colère des gens qui avaient risqué leur descendance dans ce périlleux voyage fut si grande qu'ils déboulèrent dans la base et massacrèrent les scientifiques. Il faut dire que la folie était de rigueur dans ce nouveau monde, sans foi ni loi. A vrai dire, un seul scientifique, une femme du nom de Carrie Malbouse, avait échappé au massacre.

Elle s'était enfouie avec les plans de construction et projetait de construire une quatrième navette plus petite, pour embarquer dans l'espace et sauver sa peau. On la recherchait et on la considérait comme une véritable criminelle, responsable de la destruction de la troisième navette.

L'Amérique, l'Afrique et l'Australie étaient devenus de vastes déserts, empires du sable. La mort et la désolation frappaient lentement l'Europe et l'Asie. La vieillesse appartenait au passé, car ici, on mourrait souvent avant même d'atteindre quarantaine. Les nouveaux-nés étaient entreposés dans des lieux frais, en communauté, pour assurer leur survie. Sans parler des maladies, des moustiques géants et d'autres créatures voraces qui faisait de ce territoire un nid d'horreurs.

Les temps était comptés... Carrie bénissait son travail en imaginant avoir sauvé la race humaine, mais pourtant on la maudissait. Qu'était-il arrivé aux habitants cryogénisés des deux navettes? Elle se le demandait constamment. Et laisser leur vie entre les mains d'androïde ne la rassurait que partiellement.


Dernière édition par Black Cat le Dim 12 Aoû - 10:41, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-coeur-des-arcanes.forumactif.org
Black Cat
A atteint le rang de Seed
A atteint le rang de Seed


Bélier Cochon
Messages : 160
Date d'inscription : 18/06/2009
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire

MessageSujet: Re: Histoire Interactive Journal Premier   Ven 17 Juil - 9:31

Nicodem, 18 ans :

Jeune homme étrange et asociale, j'avais surtout un côté rêveur qui me rendait irresponsable. Mes parents me reprochaient cette différence et supposaient que les jeux de rôle en étaient responsables. Ils m'interdirent donc de jouer à ces jeux pour mon bien.

Le jour, je chassais les moustiques géants et autres bestioles du quartier en plus de mon emploi d'aide à domicile que j'avais du mal à gérer. La nuit, je m'évadais dans ce que j'appelais mon repère; et je prends mes désirs pour des réalités. Je rêve d'un monde où la vie mérite d'être vécue, un monde qui possède un avenir. Ici, on vit pour survivre et tout le monde sait qu'il n'y a pas d'avenir. Malgré la gravité de la situation, des gens pensent encore à violer et à tuer. Les policiers n'arrivaient plus à faire respecter la loi. La fin était proche.

Je savais que j'avais une vision de la vie qui m'empêchait d'avoir une vie sociale respectable. Alors, pour conserver le peu d'amis que j'avais eu la chance d'avoir, je m'engageai à changer et progressivement, j'étais devenu plus mature, plus enclin à suivre les autres dans leur mode de pensée, à partager leur insouciance presque contagieuse. Je souriais tout en sachant que c'était un masque. Je développai aussi ma résistance à ce climat et la tension avec mes parents s'était dissipée. J'étais serein plus que jamais.

Et un beau jour, nous fûmes informés d'un projet spatial de grande envergure auquel on conviait chacun à participer, à la condition de passer des tests. Ils comptaient recruter des volontaires pour partir à la recherche d'une terre d'accueil. Je fus enthousiasmé par cette idée, mais persuadé d'avoir peu de chance d'être sélectionné. En effet, le nombre de places était limité et ma différence jouerait certainement en ma défaveur. Je passa malgré tout les fameux tests de présélection au grand dam de mes proches. Avais-je selon eux totalement perdu la tête? Ils étaient certains que j'allais échouer et me laissèrent entreprendre ce long voyage.

Les deux trains mirent en tout douze heures avant d'arriver en gare d'Annecy. Mais il me fallait marcher plus d'une heure dans la cambrousse aux côtés d'autres participants pour atteindre ladite destination. J'étais à bout de souffle et j'imaginais déjà échouer au premier test.

L'entrée était bondée. Des familles entières avaient fait le voyage jusqu'ici pour partir ensemble. Certains étaient en pleurs, d'autres se retrouvaient séparés. La base, qui était cachée dans la montagne, avait attiré le monde entier dès qu'elle fit connaître son projet et maintenant redoutait que la foule devienne incontrôlable.

J'y rentrai avec la convocation reçu par mail, ma carte d'identité et mon sac à dos. Nous fûmes tous réunis sur la première plate-forme, d'où on ne voyait aucune des navettes et où les militaires protégeaient les scientifiques et nous-mêmes d'un éventuel incident. Les tests furent longs et fastidieux. Il nous fallut plus de douze heures pour tous les achever. Certains abandonnaient, tandis que d'autres s'épargnèrent certains tests périlleux.

A la surprise générale, je réussis les sélections et j'ai été choisi pour faire partie des volontaires de la première navette, alors que les autres rejoignaient la troisième. Je me demandais sur quels critères ils m'avaient sélectionnés et surtout pourquoi je n'allais pas dans la même navette. Voulaient-ils me liquider dans l'espace dès le premier essai? Ou avaient-ils jugé que j'avais plus de chance qu'un autre d'y faire face?


"Premier scientifique: celui-ci est différent des autres sujets. Il a raté tous les tests qui avaient trait au travail en équipe, ses résultats aux tests de logique sont eux aussi très médiocres, pourtant... Il montre une capacité d'adaptation étonnante... Et il ne semble pas craindre la mort."

"Deuxième scientifique: en effet, il a risqué sa vie pour des tests alors que les autres ont préféré passer aux suivants; et il les a tous réussi. C'est le premier de tous les candidats à y être parvenu sans encombre. Un autre avant lui avait pris les mêmes risques mais hélas il est mort pendant le dernier test. Le journal des archives signale qu'il a un léger handicap psychomoteur et est atteint qu'une légère paranoïa. Ca n'a pas du le rendre très sociable."

"Le chef des scientifiques: je vois. ça explique ses échecs aux tous premiers tests. Mettons-le dans la première navette, qu'il prenne la dernière place de libre. On a bien fait d'en garder une pour ce type de situation. Les suivants iront dans la troisième. J'ai noté que les tests psychologiques traduisent une grande instabilité émotionnelle. Il ne faut pas risquer qu'il renonce au voyage à la dernière minute."

"Bien chef. La première et la deuxième navette seront prêtes au décollage d'ici 24h."

"Le chef: Parfait. Surtout qu'aucun ne sorte du périmètre avant ce délai. L'avenir de l'humanité est entre leur main. Ah, oui! Et quand les ferez-vous rentrer dans leur cuve?"

"Dans 12h. Je leur laisse le temps d'être interviewé par les journalistes du Daily Globe et certains font encore leurs adieux par téléphone. Il faudra retirer leur portable avant leur entrée dans la navette, par sécurité."



Dans tous les cas, je résistais à l'idée de me désister comme le firent d'autres, trop inquiets de finir en poussière dans l'espace. Ma mère mourrait d'inquiétude et sachant que je ne la reverrais sans doute jamais, je l'écoutais pleurer au téléphone puis je pleurais à mon tour. D'autant que papa était mort pendant mon voyage des suites d'une crise cardiaque. Il avait quarante ans et huit mois. La simple idée de laisser ma mère et mon frère seul me ferait rebrousser chemin... Si je n'étais pas cerné par les militaires. J'avais comme la nette sensation qu'ils voulaient tous nous enfermer dans ces cuves pour leurs expériences. Mais je savais que j'avais tord. Et que ce voyage était ma seule chance de survie. Encore quelques années et l'Europe serait fatalement elle aussi un désert de sables.

Mes compagnons de la navette désiraient aussi m'attacher afin de m'éviter de faire une connerie car ils me voyaient hésiter. Puis l'heure arrivait où je devais rentrer dans ma cuve comme tous les autres. Je me retournai pour visionner encore une fois le monde, ou plutôt la plate-forme, que j'étais sur le point de quitter. Une nouveau sentiment m'envahit; j'étais sur le point d'accomplir mon rêve mais je quittai aussi ceux que j'aimais. "On n'a jamais rien sans rien", pensai-je.

Je mis mon sac dans la cuve puis à mon tour, je m'y glissai à l'instar des vingt-neuf autres passagers. La plupart n'avaient plus de famille, leur visage dur comme la pierre trahissait la douleur de nos existences. Un scientifique nous informa qu'un androïde du nom d'Allec aller nous guider dans cette traversée, bien que les commandes de la navette étaient automatisées. Cela n'était pas pour me rassurer, mais entre ça et assister à la fin du monde, le choix était vite fait.

Curieusement, je me fichais bien de mourir dans cette cuve en cas d'incident. J'étais plutôt serein et soulagé. Je laisserais un monde derrière moi pour en trouver un autre. Je trouvais cela réjouissant. Je m'inspirais de ce sentiment juste avant que l'androïde n'appuya sur le bouton. Je sentais le froid qui m'envahissait avant d'être cryogénisé.

"Puisse cet androïde nous mener à bon port, dans n'importe quel lieu hospitalier. Et un dernier au revoir à ma famille et à mes amis."


Dernière édition par Black Cat le Dim 12 Aoû - 14:02, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-coeur-des-arcanes.forumactif.org
Black Cat
A atteint le rang de Seed
A atteint le rang de Seed


Bélier Cochon
Messages : 160
Date d'inscription : 18/06/2009
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire

MessageSujet: Re: Histoire Interactive Journal Premier   Ven 17 Juil - 11:44

J'eus quelques difficultés à retrouver ma respiration lorsque l'on me libéra de cette prison glacée. L'androïde semblait se réjouir de me voir en vie. Il m'apporta son aide pour me sortir de la cuve.

Pour ma part, je m'interrogeai sur un point capital. Qu'était-il advenu des autres passagers? En effet, sur les vingt-neuf autres cuves, dix seulement contenaient encore des corps glacés. Non... J'en compte trois de plus de l'autre côté, donc treize. D'après Allec, ils sont morts, noyés dans leur cryotube. L'ordinateur de bord signale un dérèglement des appareils de cryogénisation. En gros, j'ai eu de la chance. Le mien commençait à dysfonctionner mais sans gravité.

Quant aux seize autres passagers, il me fit savoir qu'ils étaient déjà partis explorer le nouveau monde. Des images prises à proximité du vaisseau par les androïdes montraient leur joie d'hallucinés puis leur éloignement progressif.

Je compris en sortant que l'air n'était pas pollué. Même pas un petit peu. Il y avait même de l'herbe et des fleurs partout quel que soit la direction dans laquelle je me tournais. Apparemment, nous nous étions écrasés sur une vaste colline verdoyante. Les circuits avaient lâchés, et même si Allec était occupé à réparer l'appareil, c'était somme toute inutile.

Il me conseilla vivement de partir à la recherche des seize autres passagers et de prendre un de leur appareil de communication portable pour être tenu informé des réparations.

On ne m'avait pas donné le moindre équipement de base pour me défendre en cas d'agression. Mais comme j'ai toujours été très prudent, j'avais caché dans mon sac un grand canif, une bombe lacrymogène et le vieux pistolet à plomb de mon grand-père.

Les autres avaient selon Allec quatre heures d'avance sur moi et les images de l'ordinateur de bord n'indiquaient que la direction prise avant de disparaître du radar. En vérité, je prenais une direction totalement différente à peine arrivé à l'endroit où l'on perdit leur trace.

A ma grande surprise, je me retrouvai en face d'une bestiole qui me rappelait un de ces dinosaures du Jurassique. D'ailleurs, c'en était un. Mon sang ne fit qu'un tour. Celui-ci me chassa alors je pris les jambes à mon cou, terrassé par la panique. Sur quelle planète j'avais donc atterri?

J'avais l'impression d'être dans un de ces films d'horreur que grand-père me montrait quand j'étais enfant. J'étais son bifteck. Puis mon pied droit heurta un rocher et je me retrouva à la merci de ce mangeur de viande... Si seulement je pouvais m'évanouir et ne pas voir la suite.


Dernière édition par Black Cat le Dim 12 Aoû - 14:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-coeur-des-arcanes.forumactif.org
Lily-rose
Arrivée à Balamb
Arrivée à Balamb


Poissons Cheval
Messages : 5
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Histoire Interactive Journal Premier   Mer 22 Juil - 19:01

Lily-rose Heartilly, 17 ans :


Voyageuse au caractère trempé, je ne ressemble pas du tout à ma cousine, la belle Linoa, certes rebelle mais qui a toujours eu une sainte horreur des combats. J'avais tout pour être une Seed parfaite. Mes notes prouvaient que j'étais la plus douée et j'avais tout pour plaire, physiquement parlant. Je n'étais pas comme la cervelle à lunettes de Quistis, qui en plus d'avoir des fans, avait un faible pour le beau Squall, mon adoré Squall! Oui, c'est mon petit ami, au sens strict du terme. Il est plus petit que moi, et encore plus petit que cette garce de Quistis.

Pour toutes ces qualités, j'étais considérée comme une leader auprès de mes camarades et je fus pendant un temps la présidente du conseil de discipline.

Après un long entraînement, j'ai pu acquérir ma première G-Force "Shiva", faible à côté de toutes celles qu'on répertoriait dans les archives de l'université.

La veille de la première épreuve sur le terrain, je fis la rencontre d'un jeune homme possédant une superbe G-force inconnue au bataillon, en rêve ! Mais elle semblait en tout cas particulièrement attachée à son maître... Trop bizarre !

Nous voilà sur le bateau devant nous expédier sur le continent ouest, à Dollet, pour notre première mission. J'étais assez sûre de moi mais mon rêve me mettait encore en branle. A notre arrivée, je le fus un peu moins. Mes deux camarades avec qui j'allais faire équipe semblaient me faire totalement confiance. Pour ce point de détail, j'étais doublement nerveuse. J'allais peut-être faire la plus grosse gourde de ma vie à cause d'un stupide rêve. Non allez reprends-toi, lily-rose ! T'es canon, tu vas y arriver ! Suis les ordres de tes supérieurs ! Et tu vas avoir ton diplôme !! Tu dois l'avoir !!


Une fois arrivés, nous avançâmes dans la ville, chassant l'armée de Galbadia du royaume de Dollet. Un vent de panique y avait soufflé. A nous de jouer! Nous sommes la fierté de Balamb !! Cependant, les monstres rencontrés en chemin était de la pire espèce. Ils lançaient des attaques mentales sur mes camarades qui à leur tour m'attaquaient avec une rage affolante. J'étais sur le point de perdre la bataille quand, soudain, un des habitants vînt à ma rescousse, car il m'avait sûrement pris pour une jeune fille de la région.

Cela me permit de neutraliser mes compagnons et d'éliminer le monstre. Mes camarades, à leur réveil, avait retrouvé la raison. Heureusement... Sinon je ne donnais pas cher de ma peau.

Notre supérieur nous félicita plus tard car ainsi Squall, Zell et Seifer ont pu continuer leur chemin sans trop d'entraves. Et il ajouta une fois la mission terminée que nous pouvions nous reposer ici pour la journée avant de rentrer. Le bateau avait été endommagé par une créature métallique avant qu'elle n'explose et il fallait le réparer... Les gens sortaient de leur trou et nous invitaient même à prendre un déjeuner en leur compagnie. Ma montre pointait midi... Et je trouvais le temps long. J'en avais même oublié mon rêve de la veille.



En plein milieu de l'après-midi, je finis par sortir de la ville. Les deux garçons de mon groupe finirent par m'accompagner. Et j'en étais bien heureuse car le danger était plus présent à l'extérieur qu'en ville. Mais il me fallait mon lot de combats pour la journée.

Après avoir marché plusieurs kilomètres, épuisant mes deux compagnons de fortune, j'aperçus une personne au loin, pourchassé par un des monstres les plus dangereux du continent. Celui-ci s'étala face contre terre et aurait finalement été croqué si je n'étais pas intervenue. Comme quoi, les bons timing font les bons amis. D'une de mes mains j'avais projeté une gigantesque boule de glace dans la direction du monstre.

Cette créature, ne voulant pas voir s'échapper son repas, nous affronta une bonne demi-heure. L'un de mes camarades faillit y passer, mais au final, nous gagnâmes en expériences. Ma G-force Shiva était sorti de son sommeil pour assister à cet intriguant spectacle. Comme quoi il faut toujours se méfier de l'eau qui dort.

De plus, le jeune homme terrorisé que nous avions face à nous semblait différent de tout ce que j'avais pu imaginé. A son visage je voyais qu'il n'était pas du coin... Je lui proposais de nous suivre jusqu'à la ville mais il ne comprenait pas notre langue, ni nous la sienne. Donc je lui pris le bras de force et nous le conduisîmes jusqu'à Dollet. Il était temps de s'occuper de lui, je pense... Son corps était glacé. Ou était-ce la dernière boule de glace qui avait glacé ma paume?


De retour en ville, nous lui payâmes l'auberge pour qu'il puisse dormir tranquillement. Nous nous hatâmes de rejoindre le bateau qui n'allait pas tarder à sortir de quai. J'espérais secrètement le revoir. Mais si j'attendais son réveil pour le questionner, j'allais perdre la chance de devenir une Seed accomplie, pour finalement voyager, mission après mission, et m'emparer de nombreuses G-forces millénaires... Et puis rencontrer la G-force et son étrange propriétaire.


Allez bataillons ! En rang ! Repartons vite à l'université pour recevoir nos DIPLOMES !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Cat
A atteint le rang de Seed
A atteint le rang de Seed


Bélier Cochon
Messages : 160
Date d'inscription : 18/06/2009
Age : 33
Localisation : Au Purgatoire

MessageSujet: Re: Histoire Interactive Journal Premier   Lun 4 Oct - 22:39

Nicodem:


Je n'eus pas vraiment le temps de comprendre ce qui m'arriva ensuite. J'avais tellement peur... J'avais le sang glacé et je tombai inconscient.

Les moustiques géants qui peuplaient l'eurasie étaient un danger tout aussi mortel mais bien moins grand. Et il était rare qu'ils attaquaient en bande, puisqu'une seule piqûre pouvait transmettre une maladie grave en un instant.

Lorsque je repris mes esprits, une femme semblait avoir mis ce reptile au tapis avec l'aide de deux hommes apparemment habitués à ce genre de créature. Leur carrure était plutôt impressionnante.

La femme me parlait un langage incompréhensible puis me prit la main de force et me conduisit vers la ville la plus proche... Ce fut du moins l'évidence quant à l'horizon je vis des constructions assez impressionnantes. Je fus agréablement surpris par les bonnes choses que recelait ce monde finalement, en dépit des mauvaises. Cette ville s'appelait DOLLET (je le sus à la pancarte qui l'inscrivait en grand à l'entrée). Des torches éclairaient la ville et les gens semblaient fêter un événement particulier.

La femme qui m'avait sauvé me laissa seul à l'hôtel avec des billets étranges. Elle repartit avec ses deux compagnons mais elle semblait très intriguée à mon sujet : rien qu'à voir son regard ça se voyait.

J'étais fatigué pour plus d'une raison. Mais la principale était mon réveil brutal après plus de deux cent ans de sommeil associé à une peur lancinante. Rien que l'idée de penser à ma mère, je réprimais mes larmes. Je me disais: tout ça pour finir en casse-croute?

A présent j'étais sécurisé dans un hôtel. Le mieux à faire serait de me reposer de toutes ces émotions fortes et de trouver le maximum d'informations sur ce nouveau monde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-coeur-des-arcanes.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire Interactive Journal Premier   Aujourd'hui à 14:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire Interactive Journal Premier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau - Nouvelle histoire du Premier Empire Tome 4
» L'Histoire du premier tableau de Jésus Miséricordieux
» Qui prépare le plp lettres-histoire en interne ?
» Revue complète des magazines napoléoniens
» Jean-Édouard Goby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le sanctuaire des arcanes :: PORTAIL D'ECRITURE :: HISTOIRES INTERACTIVES :: Histoire Interactive n°1-
Sauter vers: